centre ophtalmologiqueVotre centre ophtalmologique vous parle des complications possibles de la chirurgie réfractive, rares mais possible quand même.

Il n'existe pas de chirurgie risque zéro. Malgré cela, le domaine de la chirurgie réfractive bénéficie d’un recul suffisant et d’avancées technologique importantes, rendant les risques graves rares voire exceptionnels.

Nous pouvons tout de même citer, de manière non exhaustive, les complications suivantes :

Les infections oculaires :

Rarissimes, elle ne concernent que la partie superficielle de l’oeil mais peuvent laisser des cicatrices définitives en cas de mauvaise évolution. Des antibiotiques sont donnés de manière systématique pour réduire le risque infectieux. De même, les consultations de contrôle permettent de s’assurer de l’absence de toute infection.

L’ectasie cornéenne :

Il s’agit d’une déformation cornéenne, apparentée au kératocône, qui peut survenir de manière exceptionnelle dans les années suivant une chirurgie réfractive. L’ectasie peut se révéler simplement par une  récidive de votre myopie, ou plus rarement par une baisse de vision progressive, nécessitant une adaptation en lentilles de contact ou des traitements spécialisés. 

Le bilan pré-opératoire a pour objectif de dépister une anomalie de forme ou d’épaisseur cornéenne, et d’éviter d’opérer les cornées considérées comme suspectes.